Observatorio del Trabajo en la Globalización Búsqueda:  
 
español català euskaraz
english français arabe
Presentación
Inicio
Mapa web
Suscripción
Contacto
Enlaces
RSS RSS
OTG video

Países

Argentina Colombia Egipto Guatemala Guinea Ecuatorial Marruecos Palestina-Israel Sáhara occidental Países

 
Título Sobre el Observatorio del Trabajo en la Globalización > Otros idiomas > Observatoire du Travail dans la Mondialisation
Observatoire du Travail dans la Mondialisation

Le site Web de l'Observatoire du Travail dans la Mondialisation cherche à analyser l'état du travail décent dans le monde, en se fondant pour cela sur deux axes :

L'observation des acteurs de la mondialisation qui empêchent un travail décent de se développer, ainsi que des tendances économiques, productives et financières qui en se déployant empêchent la mondialisation de se doter d'une dimension sociale nécessaire, comme l'indique l'OIT, pour ne pas porter atteinte aux droits fondamentaux de l'homme, principalement aux droits économiques et sociaux.

Motiver l'action des travailleurs et des travailleuses en vue du respect des Normes internationales du Travail (reconnues par l'Organisation internationale du Travail dans plusieurs conventions fondamentales dont le respect rend possible le travail dit décent), en faisant connaître les mécanismes et les campagnes pour qu'ils soient appliqués comme une composante nécessaire à un modèle de développement socialement juste qui garantisse des conditions de vie dignes pour les travailleurs et les travailleuses.

Le site Web, qui a été lancé en 2002 et s'est consolidé depuis comme un espace de référence pour l'information, contient plus de 1000 pages d'informations sur la mondialisation, le travail décent, la violation des normes internationales du travail (surtout le travail infantile et la violation des droits syndicaux). Jusqu'en mars 2008, il a reçu 325.000 visites et compte 1500 abonnés, aussi bien des personnes que des centres de travail, qui reçoivent les bulletins d'information.

L'information présentée sur ce portail se rapporte essentiellement à la vision que nous avons, depuis la Fondation Paix et Solidarité Serafín Aliaga, sur l'action des organisations syndicales mondiales devant les acteurs internationaux (FMI, BM, OMC) et les acteurs privés transnationaux (sociétés multinationales avec beaucoup d'information sur la RSE), tout en établissant l'évolution de certaines tendances économiques, financières et productives qui affectent le travail digne ; tout ceci vu très nettement dans une perspective de genre.

Sa structure coïncide avec les lignes stratégiques de la campagne du même nom, c'est pourquoi nous la présentons divisée en cinq branches : Observe, Agis, Pays, Secteurs, Ressources.

Dans la partie OBSERVE, nous trouvons un paquet d'information présentant d'abord le type de travail que l'on défend par cette campagne, et exposant ensuite de manière détaillée le type de mondialisation qui provoque la précarité dans le monde du travail, ainsi que les acteurs et les tendances de la mondialisation elle-même qui favorisent cette précarité. Les documents que l'on peut lire dans cette section sont divers, et comprennent depuis des rapports de l'OIT sur l'emploi jusqu'à des documents sur le travail infantile, en passant par des informations sur des violations des droits syndicaux.

Nous observons ceux que nous considérons comme étant les véritables acteurs de la mondialisation de l'économie, à savoir, les Institutions financières internationales (le Fonds monétaire international et la Banque mondiale), l'Organisation mondiale du Commerce et les sociétés transnationales, agents fondamentaux qui développent une activité économique mondiale croissante. De même pour les tendances de la mondialisation aux niveaux des finances, de la production et du commerce.

Nous montrons quelles sont les réponses du mouvement syndical international devant ces grands acteurs : déclarations, propositions, luttes pour obtenir des alternatives, guides syndicaux, stratégies de surveillance syndicale, convocations à des actions conjointes, etc.

Dans ce site Web vous trouverez une masse d'information croissante sur la Responsabilité sociale des Entreprises, une question de plus en plus intéressante pour le monde syndical : motifs pour l'observation, propositions sur les moyens d'y faire face dans une perspective syndicale, initiatives de participation syndicale, etc.

Depuis la section AGIS nous souhaitons encourager l'organisation, en faisant connaître le mouvement syndical international - dont la pluralité et la richesse sont méconnues - et en poussant à y participer, car s'il est vrai que toute personne affiliée à un syndicat intégré à des organisations internationales y participe déjà, il est vrai aussi que l'on peut développer encore cette participation en appuyant différentes campagnes soutenues par l'Observatoire du Travail dans la Mondialisation.

En partant de là, des sections ont été crées sur (1) la dénonciation des violations des droits du travail dans le monde entier ; (2) des propositions de négociation avec les sociétés transnationales, telles que des clauses de solidarité, des codes de conduite ou des accords cadre ; (3) des expériences de solidarité dans le domaine du travail et (4) la coopération syndicale au développement avec des travailleurs et des travailleuses des pays du Sud pour renforcer le syndicalisme de classe, démocratique.

Dans la troisième section du site Web se trouve exposée la situation du travail dans certains PAYS en particulier. Elle contient des informations sur des pays comme l'Argentine et la Colombie avec les spécificités de leur situation, et même sur le mouvement syndical en Guinée Équatoriale, en passant par les maquiladoras du Guatemala, le processus de délocalisation au Maroc, le Sahara Occidental ou les conséquences du conflit israélo-palestinien dans le monde du travail.

L'espace destiné aux SECTEURS présente des informations sur la situation du travail dans différents secteurs de production. On y expose le suivi syndical de quelques expériences concrètes, avec, le cas échéant, des informations et des dénonciations. Nous informons sur quelques projets de coopération syndicale par secteurs. Ou sur l'action syndicale mondiale par secteurs.
Pour le moment, nous trions l'information par secteurs comme l'agro-alimentaire, l'éducation, les mines et la métallurgie, le textile, la fonction publique ou le commerce et l'hôtellerie-restauration, par exemple.

La dernière de ces sections, RESSOURCES, recueille du matériel multimédia, accessible et téléchargeable, parfois traduit en plusieurs langues. Nous avons voulu souligner spécialement les publications, les matériels de formation et les vidéos qui ont été réalisés dans le cadre de la campagne en vue de sensibiliser et de faciliter l'implication solidaire des travailleurs et des travailleuses de différentes branches de la production.

Disons pour conclure que ce portail Web offre un paquet important, destiné à la formation, dont le but est clairement d'encourager le travail digne à travers l'internationalisme solidaire et le soutien de la coopération syndicale au développement et de l'action syndicale internationaliste depuis les centres de travail.

Toute personne intéressée peut recevoir de l'information sous forme de bulletins électroniques, totalement gratuits, en s'abonnant depuis la page d'accueil du site, soit en qualité de centre de travail ou de section syndicale, soit à titre personnel.

imprimer
 

Fundación Paz y Solidaridad Serafín Aliaga Agencia Española de Cooperación Internacional